PARTAGER
https://la1ere.francetvinfo.fr/guadeloupe/sites/regions_outremer/files/styles/rss_big/public/assets/images/2020/10/17/essai_3-1499508.jpg?itok=DpjGTbK1

Ully, cette application créée par un Guadeloupéen, permet aux citoyens de photographier les décharges sauvages et d’en envoyer la géolocalisation aux mairies. Pointe-à-Pitre vient de se doter de cet outil pour rendre la ville plus propre.

Zoom sur une application mobile gratuite pour réduire les déchets. La ville de Pointe-à-Pitre y croit et a signé une convention de partenariat avec une jeune start-up.
 

Un outil simple et efficace

Cet outil connecté devrait ainsi permettre aux citoyens de signaler les dépôts d’ordures sauvages dans la ville. Il suffit, pour cela, de télécharger l’application et de prendre en photo le lieu où se trouvent les déchets. En un clic, la photo est envoyée aux services dédiés de la ville. 
Son nom, Ully. L’application est déjà opérationnelle. Pour son créateur, Karel Tarer, Ully a pour ambition d’encourager les utilisateurs avertis et novices à adopter les bons usages pour réduire leurs déchets.
 

Une mobilisation citoyenne 2.0

Après Capesterre Belle-Eau, en août dernier, c’est au tour de Pointe-à-Pitre de se doter de cet outil. Un petit geste citoyen qui pourrait améliorer le quotidien des Pointois. 
Le maire Les Verts ne s’en cache pas, il veut que sa ville soit citée en exemple. Ary Durimel souhaite que le service environnement soit exemplaire. Car, il a pour ambition de faire de Pointe-à-Pitre une ville propre et verdoyante. Pour lui, cette convention est un appel à la mobilisation citoyenne. Le chef d’édilité espère ainsi susciter plus de réactivité de ses services. Des agents qui ne pourront désormais pas dire qu’ils ne savent pas où se trouvent les déchets. Avec Ully, dès que la photo est envoyée, la géolocalisation des déchets complète l’e-mail reçu par les services. 

A (re)voir le reportage de Laetitia Broulhet et Rémi Defrance : 

Source: la1ere.francetvinfo.fr