PARTAGER

Source: la1ere.francetvinfo.fr/

https://la1ere.francetvinfo.fr/guyane/sites/regions_outremer/files/styles/rss_big/public/assets/images/2019/05/14/photo-2019-05-14-10-26-38_1-1081993.jpg?itok=VDM57A3O
Laurent Marot © J Helgoualch

© J Helgoualch Laurent Marot

Le risque amiante existe-t-il en Guyane ?  « Les Dossiers de l’info » l’émission de la rédaction propose de répondre à cette question ce mercredi à 20H05.  Laurent Marot recevra Jean-Christophe Dulin, directeur des risques professionnels à la Sécurité Sociale de Guyane, chargé de la prévention en matière d’amiante et Didier Fontaine, directeur de la société COGIT, qui réalise des travaux de désamiantage de bâtiments à démolir ou rénover.

Le public sensibilisé

Dans les magasins de bricolage de Guyane, des  prospectus ont fait leur apparition depuis quelques semaines. Il y est question de l’amiante et de ses dangers. Certains clients ont déjà entendu parler des risques liés à l’amiante. Un produit très utilisé durant des années dans de nombreux matériaux de construction et interdit depuis 1997 car très dangereux pour la santé mais le public se sent-il concerné ?

Fermeture du Palais de justice

Palais de justice de Cayenne © Guyane 1ère

© Guyane 1ère Palais de justice de Cayenne

Le sujet de l’amiante est d’actualité en Guyane après l’annonce en avril 2019 de la fermeture en urgence du Palais de justice de Cayenne suite à la découverte par les ouvriers chargés des travaux de produits susceptibles d’être amiantés. Le tribunal a été évacué et fermé aux agents et au public pour risques d’amiante. On découvre qu’aucun diagnostic amiante n’a été réalisé avant les travaux qui ont pourtant été lancés depuis plus d’un an.
Une omission de l’APIJ, le maitre d’ouvrage. L’Agence publique pour l’immobilier de la justice a tout simplement oublié de faire le diagnostic avant travaux pourtant obligatoire.
Georges Bouchet bâtonnier de Guyane avril 2019 ( ITW avril 2019)

Selon les informations dont on dispose, il y a un seul rapport d’expertise amiante réalisé en 2006.

Etat des lieux 

Après une série de mesures, Il s’avérera que le Palais de justice ne  présente aucune trace d’amiante mais l’affaire montre à quel point les obligations de recherche d’amiante dans les bâtiments publics sont loin d’être respectées même par les plus hautes autorités. Alors combien de bâtiments, combien de logements pourraient être concernés en Guyane par une éventuelle présence d’amiante.
Aucun chiffre officiel mais selon l’ingénieur conseil de la direction des risques professionnels de la Sécurité Sociale, beaucoup de bâtiments guyanais construits avant 1997 contiennent de l’amiante.
Jean-Christophe Dulin directeur des risques professionnels à la Sécurité Sociale de Guyane, chargé de la prévention en matière d’amiante précise :

“On a des soucis avec les bâtiments qui contiennent de l’amiante et qui ne sont pas signalés par les entreprises. Les gens ne savent pas que les structures sont contaminées.”

Les professionnels du bâtiment

Les premiers concernés par les risques d’amiante sont les professionnels du bâtiment mais là encore peu d’entreprises guyanaises s’inquiètent du sujet avant de lancer des travaux. Les bâtiments sont donc nombreux en Guyane comme l’ancien siège d’EDF à Cayenne qui a du être désamianté en 2018. Coût du désamiantage : 400 mille euros.
Actuellement c’est l’une des tours Floralies construite en 1975 qui fait l’objet d’un chantier de désamiantage. Une vingtaine d’ouvriers ont durant 7 mois retiré tous les éléments amiantes de la tour avant sa démolition.
Dina Ouly gérante société MBE détaille :

“C’est une opération qui nous a fait enlever 32 000 mètres carrés de matériaux déposés. 200 tonnes de déchets générés seront transférés vers l’hexagone”.

Une procédure très stricte

Des procédures très réglementées en raison de la haute dangerosité de l’amiante. Tous les opérateurs  doivent respecter une procédure très stricte et porter des casques à ventilation assistée et des vêtements spéciaux avant de se rendre sur le site amianté. Les tours Floralies sont la propriété de la Siguy.
La Société immobilière de Guyane a réalisé un diagnostic amiante de tous ses logements. 90 % des logements ne contiennent pas d’amiante : les seuls à en receler : les tours Floralies qui seront démolies. La démolition de la tour numéro 1 Floralies est prévue à la fin de l’année. En 2020, la dernière de ces tours doit aussi être détruite. Mais le coût du désamiantage est tel, que certains bâtiments restent à l’abandon.
C’est le cas du plus ancien hôtel de Cayenne, situé sur la colline de Montabo construit en 1968 et dont le diagnostic amiante a révélé la présence de nombreux matériaux amiantés. Ils doivent être impérativement enlevés avant tous travaux de rénovation ou de démolition.