PARTAGER

Encore appelé “Ti-racoon” en créole, ce raton laveur est un maraudeur vif et espiègle. Sa morphologie particulière le rend très attendrissant, il fait figure de mascotte pour le parc national de la Guadeloupe.

Comment le reconnaitre?

C’est un petit animal qui possède un pelage gris-brun sur le dos et gris clair sur le ventre et ses membres. Il donne l’impression de porter un masque de loup, il possède des oreilles bien dégagées, tenues droites, une queue relativement longue, touffue et annelée poivre-sel. Son espérance de vie est en moyenne de 10 ans et sa gestation d’environ 9 à 10 semaines.

Son environnement

Le “Procyon minor mainardy” a été introduit au 18ème siècle en Guadeloupe suite au naufrage d’un bateau de marchandise américain. Il évolue au fin fond des forêts et zones humides de la Soufrière (Basse-Terre), au dessus de 300 m d’altitude. Sa présence aurait été détecté à Marie-Galante, une île de Guadeloupe située à 30km de celle ci.

Sa nourriture

De mœurs nocturnes et arboricoles, il a la faculté de s’adapter parfaitement à son environnement. L’animal est capable de grimper dans un arbre en s’aidant de ses griffes acérés ou bien de pêcher dans un torrent. Il se nourrit d’oiseaux, mollusques, crabes, escargots, poissons ou de fruits qu’il nettoie préalablement dans l’eau des rivières avant de les consommer.

Contrairement à d’autres pays, où il est engraissé et capturé, le raton laveur n’est pas consommé sur l’Ile. Cette animal est protégé en Guadeloupe depuis 1954. Les enfants l’adorent pour sa silhouette trapue. C’est avec plaisir que les gardes-moniteurs du Parc National de Guadeloupe, vous ferons découvrir ce petit animal.